Quelle est la valeur des minutes qui précèdent les grandes nouvelles du soir et quelle est la valeur des stations individuelles ?

 

La publicité avant l’information : c’est le prix d’un spot avant le « Tagesschau » – et c’est le prix sur RTL

Un graphique montre combien coûte un commerce avant le « Tagesschau » – et en quoi le privé « RTL Aktuell » diffère de celui-ci.

41 700 euros pour 20 secondes : Le « Tagesschau » est le programme d’information le plus cher du point de vue publicitaire.
« RTL Aktuell » ne gagne que la moitié de 20 000 euros par spot de 20 secondes.
Le football n’attire pas seulement la Coupe du Monde, il y a aussi un supplément pour les samedis de Bundesliga.

Quelle est la valeur des chaînes de télévision allemandes pour le téléspectateur ? Les gens pensent que les radiodiffuseurs publics sont plus sérieux, alors que les radiodiffuseurs privés diffusent souvent des émissions plus divertissantes.

Information contre divertissement, alors ?

Un seul sentiment ne suffit pas pour mesurer la valeur des chaînes de télévision allemandes. Outre les quotas, l’innovation, le budget, la valeur marchande et de nombreux autres facteurs, l’effet publicitaire a un poids particulier.
La Coupe du monde de football a fait grimper les prix

Même à l’époque de la Coupe du Monde de la FIFA 2014, ARD exigeait des prix minimes décents de la part des entreprises. Un spot de 30 secondes à la mi-temps a coûté jusqu’à 294.000 euros, ZDF a réservé le match avec une participation allemande avec 255.000 euros.

RTL l’a rendu moins cher : dans les deux séries de seize matches de l’EM 2016, un 30 secondes coûte 155.400 euros.

Pour un quart de finale, cependant, le premier joueur voulait avoir jusqu’à 320 400 euros pour 30 secondes.
« Tagesschau » et « heute » attirent la plupart des téléspectateurs

Mais ces sommes sont mises au jour dans des cas particuliers. Combien les annonceurs doivent-ils payer pour des temps « normaux » ? Les plus attrayants sont les secondes avant les nouvelles du soir, rapporte le « Spiegel ». Après tout, jusqu’à cinq millions de téléspectateurs regardent les nouvelles.

Ici aussi, les radiodiffuseurs publics dominent, notamment parce que « Tagesschau » et « heute » attirent le plus grand nombre de téléspectateurs. En 2014, 4,94 millions de personnes en moyenne ont suivi l’actualité sur la première chaîne, dont 3,53 millions sur ZDF. Les homologues privés « RTL Aktuell » et « Sat.1 Nachrichten » atteignent respectivement 3,25 et 1,47 millions de téléspectateurs.

Coûteux en hiver, seulement la moitié en été

Pour un spot de 20 secondes juste avant le « Tagesschau », c’est-à-dire la « Meilleure Minute » à 19h59, ARD facturera 41.700 euros en mars prochain pour FOCUS Online. En moyenne annuelle, cela représenterait 34 800 euros par spot.

La ZDF veut 29.600 euros pour un spot de 20 secondes avec la fameuse horloge de 18,59 devant les infos « d’aujourd’hui ». Ici, vous devez réserver une semaine pour 174.960 Euro. Il est intéressant de noter que les prix publicitaires sont réduits de moitié en été. Une semaine sur ZDF en juillet et août ne coûte que 89.040 euros. Sur ARD, le prix au comptant baisse de moitié à 20 880 euros en juin.

Les radiodiffuseurs privés facturent beaucoup moins cher

Et les stations privées ? Les habitants de Cologne facturent 20.000 euros pour la publicité avant le journal télévisé « RTL Aktuell » à 18h45. Un spot de 20 secondes juste après le « Sat.1 Nachrichten » à 19,55 coûte 17.400 euros, comme le rapporte le « Spiegel ». Cela signifie que « Tagesschau » est deux fois plus précieux que « RTL Aktuell » – du point de vue des recettes publicitaires.

Le football, en revanche, n’attire pas seulement les téléspectateurs à la Coupe du Monde, mais aussi les clients publicitaires pendant la période sans Coupe du Monde : pour le spot « Tagesschau » d’un samedi de Bundesliga en mars, au lieu de 41 700 euros, ce sont 51 200 euros qui seront demandés.

f }