La police qui protège contre les accidents de la vie quotidienne

Une note du site web d’Altroconsumo rappelle l’existence d’une police d’assurance qui est probablement inconnue de la plupart des gens, celle qui porte le nom générique de Rc Capofamiglia. Cette assurance est conçue pour protéger contre les petits et les grands accidents de la vie quotidienne et couvre à la fois les dommages causés à des tiers, tels que les blessures ou le décès, et les dommages à leurs biens. Il est à noter qu’en dépit de son nom, ce n’est pas seulement le chef de famille (la personne qui signe effectivement la police), mais aussi ceux qui vivent avec lui et ceux qui dépendent de lui, comme les enfants ou tout autre animal domestique. Dans le premier cas, l’assurance n’est valable que pour les actes coupables, dans l’autre cas également pour les actes intentionnels.

 

L’extension territoriale du Rc Chef de famille est généralement maximale et couvre presque tous les pays du monde. En ce qui concerne les logements, les dommages couverts sont les dommages causés à des tiers du fait de l’utilisation de la maison, de l’entretien courant et de l’exercice des activités domestiques. Le panorama des dommages causés par les animaux est également très varié : dans ce cas, chaque compagnie préfère inclure des clauses spéciales, des franchises et des découvertes qui doivent toujours être lues attentivement avant de conclure le contrat d’assurance. En cas d’accident avec la voiture, veillez à ne pas confondre cette police avec la couverture offerte par la bien connue (et obligatoire) Rc auto.

 

Le Chef de Famille Rc travaille selon une certaine procédure : en cas d’accident, le rapport doit être fait par lettre recommandée dans les trois jours suivant l’accident. Nous pouvons verser une indemnité directement à la personne lésée si la personne assurée en fait la demande.

 

Nous ne payons pas si la police ne couvre pas le sinistre : l’assuré doit indemniser la personne lésée et, si nécessaire, nous poursuivre en justice. L’assurance peut également ne pas payer parce qu’elle détermine que l’assuré n’a aucune responsabilité à l’égard de ce qui s’est passé. Dans ce cas, il appartient à la personne lésée de mettre en cause l’assuré, qui sera de toute façon protégé par l’assurance. Enfin, nous attirons votre attention sur le fait que le droit à l’indemnisation de la personne assurée est prescrit dans un délai de deux ans à compter de la date à laquelle la demande a été introduite.

f }