Combien de personnes dans le monde vivent dans l’extrême pauvreté ?

 

9,6% de la population mondiale survit avec moins de 1,6 euros par jour ; 200 millions de personnes ont cessé d’être dans cette situation depuis 2012.

702 millions de personnes vivent dans l’extrême pauvreté dans le monde, soit 9,6% de la population mondiale, selon le Rapport mondial de suivi, préparé conjointement par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI).

Ces chiffres représentent une diminution de 3,2 points de pourcentage par rapport à 2012. En d’autres termes, 200 millions de personnes ont cessé d’être dans l’état de pauvreté le plus grave au cours des trois dernières années. La Banque mondiale considère que ceux qui subsistent avec moins de 1,90 dollar par jour (1,6 euro) sont les plus vulnérables. En 1990, cette situation touchait 37 % de la population mondiale, soit 1,9 milliard de personnes. En 25 ans, ce pourcentage a été réduit de 27,4 %.

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, s’est félicité cette semaine, lors du lancement du rapport, du fait que  » nous sommes la première génération de l’histoire de l’humanité à pouvoir mettre fin à l’extrême pauvreté « , mais a averti que l’objectif d’éradication de l’extrême pauvreté est encore loin d’être atteint. Les principaux obstacles que j’ai cités sont le ralentissement de la croissance économique mondiale et le fait qu’un grand nombre des pauvres qui subsistent dans le monde vivent dans des États fragiles et touchés par des conflits.

La principale préoccupation est l’Afrique subsaharienne, où le taux de pauvreté se maintient à 35,2 %. Malgré cela, le taux a chuté de plus de 20 points de pourcentage par rapport à 56 % en 1990. Dans la région de l’Asie du Sud, le pourcentage de la population vivant dans l’extrême pauvreté est estimé à 13,5 %.

f }