Clés pour connaître les fonctions des membres de la table électorale

 

L’élection des présidents et des membres a lieu par tirage au sort et donne droit à une rémunération et à une réduction de la journée de travail de cinq heures le lendemain des élections.

Les membres des tables électorales des élections du 27 septembre prochain ont reçu ce lundi les lettres les informant de leur élection. Un tirage au sort précoce les a désignés comme partisans du processus fondamental de toute démocratie, le vote. La lettre est parvenue chez eux aujourd’hui même. Ce sont là quelques-unes des clés pour savoir ce qu’ils feront et quelles seront les obligations et les droits des membres d’un bureau de vote. Il existe un manuel en ligne complet à l’intention des représentants élus (voir le Guide du membre du bureau de vote).

1. Comment se déroule l’élection ?

Ils sont nommés par les mairies, par tirage au sort public, parmi les personnes de moins de soixante-dix ans qui savent lire et écrire. Chaque Table doit être obligatoirement composée de trois personnes : un Président et deux membres, chacun d’eux avec leurs suppléants respectifs. Pour les personnes âgées de 65 ans et plus, une démission du Bureau peut être présentée dans les sept jours.

2. Fonctions générales

Les bureaux de vote font partie de l’administration électorale, avec les bureaux de vote. Parmi leurs principales fonctions figurent la présidence de l’acte de vote, le contrôle du déroulement du scrutin, ainsi que le dépouillement et le dépouillement des voix.

3. Déposez les accusations.

La présidence de la Table est la plus haute autorité dans les locaux électoraux et c’est elle qui décide des mesures à prendre dans toute situation pendant la journée du scrutin. Le Président et les deux membres d’un bureau de vote doivent – selon le ministère de l’Intérieur – présider l’acte de vote, contrôler le déroulement du scrutin et effectuer le dépouillement et le contrôle après la fermeture des urnes.

4. Puis-je démissionner d’un bureau de vote ?

La fonction de président, de membre ou de suppléant est obligatoire. Cette responsabilité ne peut être levée que dans certaines circonstances. Cette responsabilité peut être évitée si une personne est candidate aux élections, directrice d’un média d’information générale, mère d’un enfant de moins de neuf mois qui allaite, handicapée, détenue dans un établissement pénitentiaire ou psychiatrique ou pour une raison médicale grave et justifiée.

5. Sanctions en cas de manquement à l’obligation.

Les présidents, membres ou suppléants des commissions électorales qui ne se présentent pas le jour des élections sans avoir présenté un motif justifié sont passibles d’une peine d’emprisonnement de trois mois à un an ou d’une amende de six à 24 mois.

6. droits et obligations en tant qu’employé ?

Si vous êtes membre du conseil d’administration et que vous travaillez le jour de l’élection, la compagnie doit vous accorder un jour de congé payé. Les employés et les dirigeants nommés à titre de membres du Bureau ont droit à un congé payé à temps plein le jour du scrutin, s’il est possible de le faire. En tout état de cause, ils ont droit à une réduction de leur journée de travail de cinq heures le jour suivant immédiatement.

7. Rémunération

Les membres du bureau de vote recevront une indemnité journalière comprise entre 62 (voix) et 70 euros (président).

8. Manuel du membre du bureau de vote.

Tout membre d’un bureau de vote doit être familiarisé avec la procédure de vote, en particulier dans le cas du président. Ce manuel montre les problèmes possibles et les solutions à appliquer le jour du scrutin.

f }