20 000 euros pour les hôtesses de l’air et 35 000 euros pour les pilotes

Iberia : 20 000 euros pour les hôtesses de l’air et 35 000 euros pour les pilotes.

Avec la signature de chacun des accords en Espagne, l’ajustement salarial marqué par la médiation de Gregorio Tudela en 2013 (14% pour les pilotes et le TCP, et 7% pour le personnel au sol) a été consacré, ainsi qu’une augmentation importante de la productivité et de nouvelles échelles salariales pour le personnel entrant.

Un membre d’équipage de cabine passager entrerait aujourd’hui dans Iberia pour 20 000 euros bruts par an et le ferait, selon l’accord, au niveau le plus bas de l’effectif. Un pilote, pour sa part, a facturé un minimum de 67.000 euros par an avant les ajustements et les incorporations futures le feront à partir de 35.000 euros. La signature d’accords avec les différents groupes de travailleurs permet également de mesurer une plus grande productivité.

La compagnie aérienne joue avec les coûts de main-d’œuvre qui mettent Iberia, selon le président, Luis Gallego, sur un pied d’égalité avec ceux des compagnies les plus efficaces sur le marché. Il s’agira d’une augmentation de la production et même de l’acquisition plus que probable d’avions cette année (entre 16 et 32 unités, pour lesquelles l’A350 et les Boeing 787 et 777X sont à l’étude).

Luis Gallego a signé la paix sociale, sous la forme de nouveaux accords, avec les pilotes de Sepla, et la majorité syndicale tant dans le personnel du TCP que dans les assistants sur le terrain.

f }