Communauté de commune de Vire

Se détendre

::

Sortir

::

Le Musée


Le Musée de Vire

 

Le Musée de Vire a connu deux naissances : l’une en 1866 et l’autre après 1944.

 


La première est l’aboutissement d’un long processus initié par Arcisse de Caumont en 1836, encourageant les érudits et collectionneurs virois à créer un musée. Au commencement celui-ci dispose d'une salle d’exposition d’antiquités et d’objets d’art dans la bibliothèque municipale. Les dons de particuliers et les dépôts de l’Etat enrichissent les collections dans les années suivantes


Au début du XXe siècle, le Musée se déploie dans cinq salles. L’incendie de l’Hôtel de Ville en 1925 ne l’atteint guère, mais il est anéanti par les bombardements de 1944. La quasi-totalité des collections est perdue.
Grâce à l’énergie du conservateur Monsieur Lesage, le musée va connaître une seconde naissance. Les dommages de guerre permettent l’acquisition de mobiliers, de coiffes, de costumes et d’œuvres d’art.
Le Musée de Vire est officiellement inauguré en 1972.


Aujourd’hui, les collections concernent à la fois :

  • l’ethnographie (mobilier et costumes régionaux, reconstitution d’échoppes de métiers disparus),
  • les Beaux-Arts (artistes virois, paysagistes de l’école de Barbizon, le fonds d’atelier de Charles Léandre représentant 257 objets acquis en 1968, les plâtres des sculptures animalières d’Anne-Marie Profillet),
  • les arts décoratifs (ensemble décoratif de Paul Huet, peintre romantique français (1803-1869), collection de couverts couvrant l'évolution des arts de la table de l'Antiquité à nos jours)
  • l’histoire religieuse (vêtements liturgiques, statues)
  • les sciences naturelles (minéralogie).

L’Hôtel Dieu

Le bâtiment construit sous le règne de Louis XV par la volonté des religieuses est un édifice de style classique, conçu à la fin du XVIIe siècle par Jean-Baptiste Flotard, architecte et moine bénédictin.


Aujourd’hui, le visiteur passe sous un porche composé de deux pilastres de granit. Au fond de la cour, le corps de logis réunit les deux ailes latérales : la chapelle à gauche construite au début du XVIIIe siècle, et à droite, la salle des malades dite « salle Polinière » - la partie la plus ancienne – qui est aujourd’hui une salle municipale.


Le bâtiment principal est percé d’un porche situé dans l’axe du porche d’entrée et ouvert sur un jardin à la française. La façade principale de l’hôtel-Dieu offre une élégante ordonnance sur deux étages. Chaque niveau est scandé de quinze ouvertures aux linteaux incurvés. Au milieu, un large fronton triangulaire en légère avancée est percé d’un oculus abritant un mécanisme d’horlogerie. L’escalier centrale d’origine est constitué d’une base en granit et de balustres de bois sculpté.


Collections permanentes


Le parcours


Le public chemine à travers des salles consacrées à l’ethnographie et aux arts.


Au rez-de-chaussée :


1. Salle des peintures : présentation des panneaux décoratifs de Paul Huet (1803-1869)

2. Présentation de métiers (maréchal-ferrant, tonnelier, dinandier, vannier, cordonnier, potier, sellier-bourrelier, forgeron) et d’une collection de couverts
3. La chapelle sert occasionnellement de salle d’exposition temporaire et de salle de concerts. L’orgue classé Monument Historique en 1988 est dit de “transition”. Construit en 1835, le son de l'instrument est proche de l'esthétique de la fin du XVIIIe siècle.


Au premier étage :

1. La salle commune met en scène une habitation traditionnelle normande du XIXe siècle. Elle présente un ensemble de meubles mais aussi d’ustensiles de la vie quotidienne.
2. Dans la salle suivante sont exposés des amoires normandes et viroises ainsi qu'une galerie présentant des costumes traditionnels et des ustensiles et contenants, illustrant l'utilisation des plantes en pharmacologie, en lien avec l'exposition temporaire présentée actuellement au musée Flore passionnément!.


Au second étage :


Exposition permanente renouvelée consacrée à Charles Léandre (Champsecret, 1862- Paris, 1934), peintre, caricaturiste et lithographe.


Quelques acquisitions 2007-2010

  • Donation de la collection de l’association pour la promotion des arts de la table et de la gastronomie à Vire créée en 1994.

    Cette collection, aujourd’hui constituée de 383 pièces, présente des couverts représentatifs des manières de table du Moyen Age, de l’Ancien Régime, du XIXe siècle et du XXe siècle.
  • Donation de deux huiles sur toile d’Edmond Legrain : un autoportrait de l’artiste (1840, 55 x 45 cm) et un grand tableau figurant Le petit chaperon rouge dans la forêt de Saint-Sever 1858, 100 x 70 cm
  • Donation d'une "armoire de sinistrés" (1944-1945)
  • Acquisition d'un tableau de Paul Huet (1803-1869), Lever de soleil par temps de givre, huile sur bois, 16 x 24,5 cm

  • Acquisition d'un tableau de Paul Huet (1803-1869), La vie de château, 1858, huile sur toile, 193 x 80 cm. Septième panneau d'un ensemble décoratif unique dans la carrière du peintre romantique

  • Enrichissement de la collection de costumes (jupes de droguet, châles en cachemire, crinolines...)

  • Acquisition d'une collection d'ustensiles liés à la production de lait



L’équipe

Marie-Jeanne Villeroy, directrice du musée de Vire
Lise Lambinet, assistante qualifiée de conservation au musée de Vire

 


Informations

Ouverture et horaires


Le Musée sera ouvert à partir du 10 mai 2013.

Hors saison pour les groupes et les scolaires sur rendez-vous

 

Du mercredi au dimanche: 10h00-12h30 et 14h00-18h00

 

Fermeture hebdomadaire les lundis et mardis


Tarifs (Musée + Expo)


Plein tarif : 3 euros

Groupe plus de dix personnes : 1,50 euros

Groupes scolaires, moins de 26 ans, carte ICOM, demandeurs d’emploi, personnes handicapées : gratuit


Le musée est gratuit tous les premiers dimanches de chaque mois!

 

 

 

Adresse

Musée des arts et traditions populaires de Vire
Ancien hôtel-Dieu - 2, place Sainte-Anne - 14500 Vire


Localisation : Google Map


Contact

Téléphone : 02 31 66 66 50
Fax : 02 31 09 05 66

musee@ville-vire.fr

museedevire.blogspot.com

 

Création, hébergement : Net-Conception.com